IMG_1643

Gabriel a 8 mois, déjà. Son sourire sans dents et son petit manque de tonus le font paraître plus jeune et tant mieux : le temps passe trop vite et j'ai l'impression de ne pas profiter assez de mon bébé.

Quoi de neuf ?

Côté motricité, il progresse, doucement. Il saisit ses pieds et les porte à la bouche depuis quelques semaines, et cette position qui lui arrondit le dos lui permet de basculer sur le côté et d'amorcer le retournement. Pour le moment, malgré tout, il est rare qu'il finisse la rotation. A plat ventre, il sait se remettre sur le dos, mais ne le fait pas encore de façon systématique. Il tente de ramper sans grand succès : il manque vraiment de tonus dans les jambes. Il tient presque assis, et on sent bien qu'avec un peu d'efforts, il est capable de compenser les petits écarts d'équilibre. En revanche, lorsqu'on tente de le mettre en position debout, ses jambes ne supportent pas du tout le poids de son corps et se dérobent, il est encore incapable de pousser sur ses pieds : c'est là que le retard moteur est le plus perceptible.

Côté alimentation, il est diversifié depuis 2 mois, consomme des féculents depuis environ 3 semaines (semoule mélangée à ses purées et préparation biscuitée que j'ajoute pour épaissir les compotes très liquides de poire ou de pêche, par exemple). Depuis quelques jours, il mange du jambon ou du blanc de poulet le midi. Heureuse surprise, il semble n'avoir aucun problème à avaler des aliments à consistance non lisse : pas de soucis de déglutition, pas de hauts le coeur, un grand garçon débrouillard ! En revanche, après plus de 3 mois d'entraînement, il fait toujours son difficile avec le biberon, malgré toutes les tentatives de changement de tétines. Je  ne suis pas convaincue que la trisomie soit en cause dans cette affaire : je crois juste que Môssieur est une tête de mule un fin gourmet qui préfère le lait de maman à la source !

Côté sommeil, alors qu'il faisait parfaitement ses nuits, il se réveille à nouveau entre 4 et 5 heures du matin depuis la canicule. Hum ... c'est dur ! J'ai tenté de voir s'il se rendormait seul, mais ses "appels" augmentent en intensité. J'ai tenté de le bercer contre moi pour le rendormir, mais il gesticule et tète tout ce qui passe à sa portée. En désespoir de cause et pour pouvoir me recoucher le plus vite possible, je finis pas le mettre au sein, et il se rendort paisiblement en une dizaine de minutes. Et moi je compte les jours qui me séparent des vacances en espérant que le changement de rythme me permettra de récupérer un peu parce que je suis épuisée.

Côté vie quotidienne, nous avons investi dans deux tapis de motricité et un ballon de pilates similaires à ceux du CAMSP. C'est son aire de jeu personnelle, et je confirme que c'est infiniment mieux adapté qu'un tapis d'éveil en tissu ou qu'un plaid plié en 4 : la surface est ferme mais absorbe les chocs, stable, lavable d'un coup d'éponge ... on devrait s'en servir longtemps ! C'est là que nous faisons les "exercices" proposés par la psychomotricienne, là que les grands viennent jouer avec lui et le câliner, là que nous étalons des hochets et des doudous tout autour de lui pour l'inciter à se retourner ou à ramper.

Franchement, la vie est douce : il est facile à vivre et joyeux, il fait le bonheur de ses frère et soeurs - et celui de ses parents, bien sûr ! Nous menons une vie très ordinaire, nous réjouissons de ses progrès comme nous l'avons fait pour ses aînés, et l'accompagnons à son propre rythme. Bref, une vie normale !