image

JE NE SUIS PAS UN RISQUE

JE SUIS UN FILS, UN FRÈRE, UN AMI

Bien sûr, l'annonce de la trisomie a été un choc, mais ce choc, il se surmonte. La trisomie, elle s'apprivoise. Et je suis certaine que le choc aurait été moins violent si j'avais eu une meilleure connaissance de ce qui m'attendait et moins de préjugés. Si j'avais su ce que je sais aujourd'hui.

Gabriel est un fils, un frère, un petit-fils, un arrière-petit-fils, un neveu, un cousin, un ami ... Une famille et toute une communauté l'ont attendu avec nous, l'ont accueilli avec joie, l'entourent aujourd'hui d'un amour immense qu'il rend au centuple. Il est l'un d'entre nous, unique comme chacun de nous, mais pas si différent.

Il est un enfant capable, à condition qu'on lui offre la même considération, le même respect qu'à tout autre enfant. Il a besoin des autres, mais les autres ont aussi besoin de lui. Il dilate les cœurs, fait sourire, fait aimer, fait prendre son temps, fait repenser les priorités ... Le monde est meilleur avec lui et avec tous ses copains à 47 chromosomes.

Alors stop au dépistage systématique, stop à "l'eugénisme protecteur" (selon les mots tellement absurdes de madame Anne Sinclair), stop à cette situation folle où faute de savoir soigner la maladie, on élimine le malade.

Plus d'information et une pétition à signer ici