Je suis heureuse de vous annoncer une très belle nouvelle : il y a plusieurs mois, mon amoureux et moi avions évoqué le fait que notre famille n'était pas vraiment au complet. En même temps, Thib' le pré-pré-ado, Clemsou-j'ai-bobo-là et surtout Jeanne en plein "fu*king four" (ça ne s'invente pas !) s'entendent parfaitement pour nous faire passer l'envie de pouponner à nouveau. Nous ne nous sentions pas capables d'accueillir dans notre foyer un nouvel enfant, mais malgré ça, issus tous deux d'une famille nombreuse, nous avions un sentiment d'inachevé.

Nous avons réfléchi à la façon dont nous pouvions ouvrir notre famille sur le monde, l'agrandir par le cœur, et ça y est, c'est fait : nous avons reçu il y a quelques jours le courrier qui nous attribue un filleul au bout du monde.

Nous allons donc parrainer aussi longtemps que nous le pourrons une petit garçon birman de 9 ans nommé Tar Yint Maung. Il vit à Kalay, dans le nord-ouest de la Birmanie avec son frère et sa sœur aînés, et leur maman malade et presque aveugle qui ne parvient que difficilement à subvenir à leurs besoins en travaillant dans les champs. Leur père est décédé il y a 4 ans.

Notre parrainage représente l'équivalent d'un mois de salaire d'un ouvrier là-bas, ce qui permettra à sa maman de nourrir ses enfants dignement, et à notre filleul de poursuivre sa scolarité sans avoir à se soucier de la situation financière de sa famille ni arrêter l'école pour travailler. Cette somme que nous consacrons mensuellement à notre filleul est symbolique dans notre budget, ce qui nous permet d'inscrire ce projet dans la durée, et dans le même temps représente un changement énorme dans la vie de Tar Yint Maung et de toute sa famille. 

La devise de l'association par laquelle nous sommes passés, Enfants du Mékong, est la suivante : "l'enfant que nous aidons aujourd'hui sauvera son pays demain". C'est ce que nous voulions tous les deux : éviter le déracinement d'un enfant, l'accompagner jusqu'à l'âge adulte dans la dignité, lui permettre une scolarité complète sans obstacle pour qu'il soit un maillon solide dans l'avenir de son pays.

Bien sûr, ce n'est pas tout à fait comme ce moment magique où on vous dépose sur le ventre un petit être tout neuf, mais c'est aussi un moment très riche d'émotion !

enfants du mékong