Cette année, mon printemps à moi n'a rien à voir avec celui du calendrier. Non, il a coïncidé plutôt avec l'arrivée des beaux jours, mais je dois avouer que c'est du pur hasard. Et je dois avouer aussi que j'avais rarement attendu mon printemps avec autant d'impatience !

Cette année mon printemps à moi est arrivé avec une rencontre ... celle d'un petit être qui avait manifesté sa présence très tôt en propulsant trouilloscope et vomitomètre dans le rouge vif, et en m'obligeant à rester allongée quelques semaines. C'est ainsi que j'ai négligé malgré moi deux loustics inquiets de voir leur maman aussi mal, un mari qui pendant 2 mois s'est nourri quasi exclusivement de conserves et de hot-dogs, et un appartement où se sont accumulés dangereusement piles de linge à laver et de vaisselle sale, moutons sous les meubles et poussières sur les étagères.

Mais voilà, mon printemps est enfin là. Petit à petit, l'appartement regagne en ordre et en propreté, les enfants - pas rancuniers ! - sont à nouveau convenablement nourris et caressent la petite colline où se cache le nouveau bébé, et mon cher et tendre échappera au scorbut et à la dépression à grands renforts de salades variées et de desserts gourmands.

_cho

Ah, et autre bonne nouvelle : la machine à coudre a repris du service ce week-end, c'est dire si ça va mieux ! J'ai reçu les Intemporels pour enfants hier, j'espère que l'échange des patrons avec l'éditeur ne prendra pas trop longtemps, j'entends bien m'y plonger pour étoffer un peu la garde robe d'été des deux "grands" avant de me lancer dans la micro-couture !

Message personnel :
Merci encore 1000 fois à vous, Tante Luce et Tante Frenchy, qui avez si gentiment pris soin de nous pendant ces quelques semaines. Je ne sais pas comment nous aurions fait sans votre présence et votre aide si précieuses !